Les Sphynx du Taj-Mahal

L'historique sphynxien

 

Les premières mentions de chats nus datent des Aztéques, on peut suivre leurs traces pendant 500 ans grâce à des gravures précolombiennes illustrant ce mystérieux chat mexicain.
En 1936, une chatte domestique de Caroline du Nord aurait mis au monde quatre chatons dont un était normal, deux avaient la queue sans poil et le dernier complètement nu.
En 1938, le professeur Létard décrit la naissance de chatons nus provenant d'un couple de siamois auquel il avait confié un chaton nu et sa mère, les accoupla et obtint un autre chaton nu ( une femelle ), qu'il accoupla avec son père. Tous les chatons qui naquirent de cette union étaient sans poil. Avec la seconde guerre mondiale et le manque d'intérêt du public, on ne continua pas les travaux de reproduction de cette nouvelle race.
En 1966, Elisabeth, la chatte noire et blanche de Mme. Micalwaith de Toronto donna naissance à un mâle sans poil appelé Prune. Ce dernier accouplé avec sa mère donna naissance à une portée de chatons nus.
Tous s'entendent pour dire que ceci constitue la date officielle de la naissance de la race sphynx et que le pays d'origine de cette race est bel et bien le Canada.
En 1978, trois autres chats nus issus de mutation spontanée firent leur apparition en Ontario, l'un d'entre eux, Bambi, est resté et il eut une longue descendance.
Quant à ses deux soeurs, Punkie et Paloma se retrouvèrent en Hollande chez le Dr. Hugo Fernandez.
Celui-ci continua à les élever en les mariant avec des Devon Rex sous l'affixe Calecat, race de chat au poil frisé, mais souvent nus sur une bonne partie du corps.
En France Patrick Challain importa les premiers sujets en novembre 1983, une portée toute entière, issue de Q-Ramses et de Q-Paloma, composée de trois mâles et deux femelles ( Chnoem, Pepi, Ptah, Nofret et Neberet de Calecat.). Présentés en janvier 1984 à l'exposition de Balthard, bien protégés par une grande cage en verre, ils attirèrent plus de 20.000 personnes, on n'avait jamais vu ca ! Ils font des doubles pages couleur dans le Figaro, et sont invitées sur des plateaux télévision. Si aucun de ces chatons ne laissa de descendance en France, c'est pourtant l'un d'entre eux, importé aux USA, chez Vickie Markstein, qui est à l'origine des premiers sphynx américains. Il fo,da une lignée bien établie avec les chats de Carol Richard sous l'affixe Britanya.
En 1985 ; Aline et Philippe Noël importèrent à leurs tour deux chatons de Hollande, toujours issus des lignées de Hugo Hernandez : La femelle Ajahanda's Zendila, dite Mogwai, était une petite fille de Q-Ramses et de Q-Paloma. Quant au mâle, Ajahanda's Timothy Attila, dit Gizmo, il était leur arrière-petit-fils. Pour permettre ces avancées de générations, un seul chat : Q-Ra. Le couple incestueux Mogwaï / Gizmo mit au monde Amenophis Clone et Aménophis Cocoon
Gizmo et Mogwaï eurent une importance capitale dans la race ainsi que leur fille Clone, à eux trois ils sont à peu près tous a l'origine du sphynx d'aujourd'hui.
En même temps, Clone partit aux Etats Unis où elle déclencha une émeute lors de l'exposition annuelle au Madison Square Garden à New York. Les Américains s'intéressent à la race, Coccon fonda sa propre lignée et resta quelques temps pour servir d'etalon. La boucle sera bouclée lorsque des arrière-petites-filles de Chnoem, issues des chats de Lisa Bressler, affixe Rinkurl, comme Championne Safram Kaleidoscope, renvirent en France, chez Aline et Philippe Noël pour être saillies par Cocoon !
Pendant ce temps, la lignée de Guy Pantigny, Q-Ramses / Q-Paloma continuait à s'enrichire de sang neuf pour ouvrir les lignées. Pour cela, ont été marié Bagheera des Champs Rotis, une Cornish Rex, avec Ptah de Calecat, un frère de Chnoem.
Les hybrides étaient poilus et môches. Mais remariés à Chnoem, ils ont donnés des sphynx extraordinaires. C'est d'ailleurs à partir de ces chats, Qu'Aline, Philippe Noêl et Guy Pantigny ont redigés le premier standard adopté par la plupart des associations, y compris aux Etats Unis.
Grâce à la découverte de nouveaux chats nus en différents endroits du globe et le croisement avec des chats de race rex, du siamois ou du burmèse, le sphynx devint une race à part entière et reconnu mondialement.
En 1985 la TICA reconnaissait officiellement la race. Aujourd'hui, le sphynx est bien établi et seules les unions sphynx / sphynx sont autorisées.
Ce sont principalement les Américains qui participent au développement de cette race même si on considère toujours le sphynx comme un chat d'origine canadienne.


AcceuilLes chatsLes chatsLes babiesLes expos

sphynxtajmahal@gmail.com

©Chatterie du Taj-Mahal